${ cart.content.item_count } Cart
Close
Continue Shopping
Back to blog arrow Back to All Previous article arrow Produits biologiques : les listes... Comment fabriquer du compost biologique... Next article arrow
Petit aide-mémoire : Le cannabis dans votre cuisine Image Back to blog arrow Back to All

Petit aide-mémoire : Le cannabis dans votre cuisine

Unsplash | Max Delsid

Le cannabis est l’un des ingrédients les plus intéressants à intégrer à vos recettes. Non seulement il ajoute des saveurs herbacées et terreuses à vos plats, mais il peut aussi réellement rehausser votre expérience gastronomique.

Environ une heure après avoir mangé, vous commencerez à ressentir les effets désirés de votre mets infusé au cannabis... si vous ne l’avez pas raté (ce qui peut facilement arriver lorsque vous commencez à cuisiner avec le cannabis).

Afin de vous assurer que votre premier « cannamets » soit un succès, nous avons créé un petit aide-mémoire pour vous guider. Ces conseils vous aideront à rehausser les saveurs, à éviter les déceptions, à gagner du temps et à économiser de l’argent.

Comment cuisiner avec le cannabis
 

Les options sont infinies, car toute recette qui comprend du beurre ou de l’huile peut être infusée au cannabis.

Voici certaines de nos concoctions favorites :

  • Beurre non salé biologique pour les sauces crémeuses
  • Huile d’olive ou de noix de coco biologique pour les caris ou les soupes
  • Huile de noix de coco biologique pour des cafés spéciaux
  • Huile de noix de coco biologique pour les boules d’énergie maison
  • Huile d’olive ou d’avocat biologique pour les vinaigrettes

Les rudiments

  1. Vous devez d’abord décarboxyler le cannabis.

La décarboxylation consiste à chauffer le cannabis à la bonne température en vue d’activer ses propriétés thérapeutiques et psychoactives.

  • Émiettez grossièrement le cannabis à la main et étendez-le uniformément sur une plaque à cuisson.
  • Faites-le chauffer à 120 °C ou 245 °F pendant 30 minutes, ou jusqu’à ce qu’il soit légèrement doré.
  • Remuez les bourgeons toutes les 10 minutes afin d’éviter qu’ils brûlent. 
  1. Vous devez infuser le cannabis dans une matière grasse de qualité.

    Chaque diète a son mot à dire à propos du gras. Vous pouvez combiner votre cannabis à du beurre non salé biologique tout droit sorti de la ferme ou à de l’huile de noix de coco biologique, qui se transformeront plus tard en un savoureux cari aux légumes.

    Assurez-vous simplement d’utiliser une matière grasse appropriée pour la cuisson et de vérifier le point de fumée de chaque beurre ou huile afin d’éviter de surchauffer votre mélange.
  2. N’utilisez pas seulement des fleurs de cannabis.

    Utiliser uniquement des fleurs de cannabis peut s’avérer coûteux, et ce n’est pas nécessaire. La préparation de beurres et d’huiles représente une excellente manière d’utiliser vos retailles et d’économiser quelques bourgeons. De toute façon, la matière végétale que vous ajoutez à votre source de gras sera filtrée à l’aide d’une étamine. Veillez à ce qu’elle ne soit pas trop finement moulue.
  3. Le dosage n’est pas chose facile.

    Cuisiner des aliments infusés au cannabis apporte son lot de défis sur le plan du dosage. Un gramme de cannabis peut avoir des effets très différents d’une personne à l’autre, et même d’une fois à l’autre. Toutefois, l’avantage de préparer vos propres produits comestibles est que vous pouvez contrôler la qualité du cannabis, ainsi que le rapport gras-cannabis.

    N’oubliez pas : commencez toujours doucement et continuez lentement. Même si vous vous y connaissez en cannabis, si vous faites vos débuts dans l’univers des produits comestibles, faites preuve de prudence.
  • Les recettes pour les débutants utilisent un rapport d’une tasse de matière grasse pour une tasse de cannabis.
  • Les recettes plus puissantes peuvent aller jusqu’à une tasse de matière grasse pour une once de cannabis.

Tous les consommateurs doivent toujours commencer par une petite quantité de produits comestibles ou une faible dose et attendre deux heures avant d’en consommer davantage, même si vous n’avez toujours rien ressenti.

Erreurs fréquentes 

  1. Incorporer du cannabis frais dans vos recettes.

    Préparer des beurres et des huiles est facile et nécessaire si vous souhaitez ressentir les effets recherchés. Ne négligez pas cette étape.
  2. Broyer votre cannabis trop finement.

    Au risque de nous répéter, tout ce que vous incorporez à votre matière grasse sera filtré. Ne vous compliquez pas la vie en broyant le cannabis plus que ce qui est nécessaire. Moins il y aura de matière végétale dans votre produit final, plus la consistance sera onctueuse et meilleur sera le profil de saveurs.
  3. Utiliser trop de cannabis lors de la préparation du beurre ou de l’huile.

    Les produits comestibles vous procurent plus de plaisir à de faibles doses. Si votre beurre ou votre huile est trop concentré en cannabis, vous en mangerez probablement trop, et vous vous en rendrez compte trop tard. Pour certaines choses, moins c’est mieux.
  4. Précipiter le filtrage.

    Vous avez déjà attendu quelques heures que votre cannabis soit pleinement infusé dans votre matière grasse, alors pourquoi vous presser maintenant ? Il est important de prendre le temps de bien filtrer votre produit, c’est-à-dire de le passer plusieurs fois dans une étamine.
  5. Mal combiner le mélange de cannabis à votre mets.

    Lorsque vous ajoutez votre « cannabeurre » ou « cannahuile » à votre recette, que ce soit pour une sauce ou une pâte, vous devez combiner le produit de cannabis uniformément aux autres ingrédients. Autrement, le dosage, la texture et les saveurs ne seront pas uniformes.
Back to blog arrow Back to All