${ cart.content.item_count } Cart
Close
Continue Shopping
Back to blog arrow Back to All Previous article arrow Terpènes 101 : Qu’est-ce que... Comment éviter le « green... Next article arrow
Papiers à rouler 101 Image Back to blog arrow Back to All

Papiers à rouler 101

Image par Unsplash

L’histoire du papier à rouler dans le monde moderne est riche et longue. Depuis la première cigarette roulée dans du papier journal jusqu’aux feuilles de riz aux bords gommés, les papiers à rouler ont révolutionné la façon de fumer. Aujourd’hui, ils sont disponibles dans une large variété de matières, de tailles, d’arômes et de vitesse de combustion. 

On raconte que l'introduction du tabac en Europe par l’équipage de Christophe Colomb a mené à la création des premières « cigarettes » en Espagne. La production de cigares était centralisée et contrôlée à Séville, en Espagne. Les extrémités des cigares destinées aux rebuts étaient collectées et roulées dans des feuilles de papier journal. Les marchands espagnols ont alors vu une occasion d’améliorer l’expérience du tabagisme et de faire du profit, et ont créé un papier à rouler neutre sans imprimé.

Ces papiers ont ultimement été échangés contre une bouteille de champagne et se sont retrouvés dans les mains du Français Alexandro Rizlette de Cramptone Lacroix qui utilisait jusqu’alors des pages de livre en guise de papier à rouler. Sa famille a commencé à produire et à commercialiser une copie de ces papiers en 1660 et, en 1865, a ajouté du riz à la recette de papier à rouler, créant ainsi l’entreprise Papiers à rouler Rizla+. En 1942, la compagnie a changé de nom lorsqu’elle a ajouté de la gomme aux extrémités du papier.

Aujourd’hui, vous pouvez trouver des papiers à rouler offerts dans des tailles et des saveurs variées et fabriqués à partir de différentes composantes : le chanvre, la pulpe de bois, le riz, le lin et la cellulose végétale. Faisons le tour des caractéristiques des différents types de papiers à rouler.

Papiers à rouler à base de chanvre

  • Fabriqués à partir de fibres de chanvre
  • Non blanchis, entièrement naturels
  • Plus épais que les autres papiers à rouler
  • Vitesse de combustion moyenne
  • Arrière-goût terreux

Les papiers à rouler à base de chanvre sont incontestablement le meilleur choix pour les fumeurs, quel que soit leur niveau d’expérience. Les papiers sont entièrement naturels et offrent une bonne prise pour ceux qui apprennent à rouler ou qui manquent de dextérité.

Papiers à rouler à base de pulpe de bois

  • Fabriqués à partir de pâte de bois et de pulpe de bois pressée
  • Disponibles en blanc ou en brun (blanchi ou non blanchi)
  • Plus épais que les autres papiers à rouler
  • Vitesse de combustion moyenne
  • Un certain arrière-goût

Les papiers à base de pulpe de bois se trouvent facilement et sont populaires auprès de ceux qui apprennent à rouler en raison de leur épaisseur qui rend la manipulation facile.

Les papiers à rouler à base de riz

  • Fabriqués à partir de riz transformé et pressé
  • Très minces
  • Combustion lente
  • Peu d’arrière-goût

Le papier de riz est idéal pour les rouleurs de cannabis expérimentés. Sa finesse rend la manipulation difficile pour les débutants ou ceux qui veulent développer leur dextérité, mais il est apprécié par les fumeurs aguerris. 

Les papiers à rouler à base de lin

  • Fabriqués à partir de fibres de lin
  • Habituellement mélangés avec du chanvre ou de la pulpe de bois
  • Aucun arrière-goût
  • La vitesse de combustion et l’épaisseur du papier varient selon le mélange

Les papiers à rouler à base de lin sont plus délicats à manipuler, mais sont préférables au papier de riz pour les débutants.

Les papiers à rouler à base de cellulose végétale

  • Fabriqués à partir de cellulose transformée et pressée
  • Transparents
  • Extrêmement fins
  • Combustion lente
  • Aucun arrière-goût

Ces papiers à rouler sont possiblement les plus difficiles à rouler, mais ils offrent une expérience plaisante dans la façon de fumer.

Back to blog arrow Back to All