${ cart.content.item_count } Cart
Close
Continue Shopping
Back to blog arrow Back to All Previous article arrow Quelques faits sur la culture... Qu’est-ce que la lutte biologique... Next article arrow
Les éléments à prendre en compte avant de faire pousser du cannabis biologique Image Back to blog arrow Back to All

Les éléments à prendre en compte avant de faire pousser du cannabis biologique

Faire pousser du cannabis biologique à la maison est un projet passionnant, que vous ayez le pouce vert ou non. Il s’agit d’apprendre les bases et de faire des essais tout en aiguisant vos talents de jardinage.

Pour commencer, il y a plusieurs éléments dont il faut tenir compte. Vous devriez prendre le temps de réfléchir attentivement aux questions ci-dessous avant de vous lancer dans l’apprentissage de la culture et de la récolte du cannabis, et ce, dans les moindres détails. 

Ces points sont le point de départ de votre plan pour faire pousser du cannabis biologique. Bonne chance !

Voulez-vous cultiver du cannabis à l’intérieur ou à l’extérieur ?

La réponse à cette question initiale changera radicalement la façon dont vous allez cultiver votre cannabis biologique. Les cultivateurs d’intérieur doivent tenir compte des solutions d’éclairage, des dispositifs de contrôle de la température et de l’humidité, des réservoirs de drainage (qui n’endommagent pas le plancher), d’un système de surveillance, etc. Les cultivateurs d’extérieur font face à leurs propres enjeux comme la lutte antiparasitaire, l’accès au soleil et des voleurs potentiels. 

Êtes-vous suffisamment présent chez vous pour surveiller vos plants ?

Que vous fassiez pousser du cannabis à l’intérieur ou à l’extérieur, il est impératif que vous gardiez l’œil ouvert sur l’évolution et la santé de vos plants. Une vérification quotidienne est le minimum requis, mais il est préférable de les surveiller plus souvent, surtout si vous êtes novice en la matière. De cette façon, vous pouvez anticiper une carence nutritive ou des maladies végétales et agir avant qu’il ne soit trop tard. 

Si vous êtes peu à la maison ou voyagez beaucoup, il vous faudra trouver une autre solution pour faire ces vérifications ou réévaluer si vous avez réellement le temps de cultiver votre propre cannabis.

Est-ce que vos plants seront de la même variété ?

Puisque les Canadiens ne sont autorisés qu’à faire pousser quatre plants à la fois, vous pourriez être tenté d’expérimenter avec quatre variétés différentes. Ce n’est pas une mauvaise méthode, mais il faut savoir que ça peut légèrement compliquer les choses, comme les moments de fertilisation et de récolte. Si vous empruntez cette voie, assurez-vous d’identifier clairement vos plants pour éviter toute confusion durant les stades de croissance.

Quel type de récipients allez-vous utiliser ?

Ça peut paraître anodin, mais vous devez penser à ce genre de détail avant de commencer, car de nombreuses options s’offrent à vous.

En premier lieu, vous devez penser à la taille de vos plants et au mode de culture. Par exemple, ceux qui privilégient la production en intérieur peuvent choisir une terre biologique ou un système hydroponique, ce qui requière deux types de contenants différents.

Une fois que vous avez étudié ces facteurs, il est temps de penser au récipient. Certains producteurs qui utilisent la méthode à base de terre biologique choisissent des pots de jardinage, des bidons d’huile en plastique de 10 gallons recyclés ou des contenants de crème glacée, tandis que d’autres optent pour des sacs de plastique ou en filet. Peu importe votre choix, si ces récipients ne sont pas munis d’un système de drainage, percez des trous pour que l’excédent d’eau s’écoule à l’extérieur et que l’air circule. 

D’où viendront vos nutriments ?

En tant que producteur de cannabis biologique à la maison, vous avez tout à gagner à trouver un détaillant de nutriments biologiques bien informé et digne de confiance qui s’approvisionne auprès de sources fiables et qui peut vous fournir tout ce dont vous avez besoin pour prendre soin de vos plants de cannabis. Une fois que vous avez fait sa connaissance, n’hésitez pas à lui poser des questions sur le développement de vos plants. Il serait dommage de sous-estimer l’apport de la communauté du cannabis dans le succès de votre plantation.

Back to blog arrow Back to All