${ cart.content.item_count } Cart
Close
Continue Shopping
Back to blog arrow Back to All Previous article arrow 9 façons d’être écologique pendant... 24 conseils pour adopter un... Next article arrow
Conseils pour créer un jardin intérieur biologique pendant l’hiver Image Back to blog arrow Back to All

Conseils pour créer un jardin intérieur biologique pendant l’hiver

Unsplash | inanc avadit

Les plantes intérieures peuvent grandement contribuer à votre santé générale. Non seulement elles purifient efficacement l’air de ses toxines, mais elles favorisent aussi une reconnexion avec la nature.

Des études ont démontré que regarder ou prendre soin de plantes intérieures peut augmenter la satisfaction au travail chez les travailleurs de bureau et réduire le stress psychologique et physiologique.

Ces découvertes changent la donne pour ceux qui sont aux prises avec des troubles de santé mentale, particulièrement pendant les mois plus froids et plus sombres, où nous sommes tous susceptibles de vivre les troubles d’humeur saisonniers.

L’entretien d’un jardin intérieur pendant l’hiver peut aider à combattre les émotions négatives et renforcer les sentiments de relaxation et de bien-être. De plus, les plantes intérieures agrémentent à merveille tous les décors. Vous n’avez donc vraiment rien à perdre d’essayer ! 

La question qui vous brûle les lèvres : mais par où commencer ? Eh, bien, juste ici. Voici les meilleurs trucs et astuces de notre communauté pour vous entourer de vert pendant l’hiver.

Les rudiments 

Vous pouvez commencer votre jardin hivernal de deux manières : en faisant germer vos semences biologiques dans un mélange de terre de rempotage et de composte biologiques ou en achetant des plantes biologiques et en les entretenant selon des techniques biologiques.

Mais avouons-le. Faire pousser ses propres semences procure un grand sentiment de satisfaction et peut rapidement augmenter votre confiance. Toutefois, en fonction d’où vous habitez, il est possible que vous deviez vous procurer des lampes de serre pour aider à la germination.

Les plantes d’intérieur aiment beaucoup avoir des petites vacances durant les mois plus doux. Lorsque la température augmente, sortez-les à l’extérieur pendant quelques semaines. Toutefois, vous devez faire attention de ne pas les brusquer : commencez par les mettre dehors quelques minutes par jour pour les habituer tranquillement.

Les particularités

Choisissez les bonnes plantes selon votre environnement 

Pour un jardin réussi, il est essentiel de choisir des plantes qui conviennent à votre espace. Par exemple, si vous vivez dans un sous-sol peu éclairé, optez pour des plantes qui préfèrent les endroits à faible éclairage comme les fougères, les vignes et les pothos. Si vous avez de grandes fenêtres et un déshumidificateur, vous pouvez ajouter de jolies couleurs à votre jardin à l’aide d’orchidées.

Si vous ne savez pas quelles plantes pourraient s’épanouir dans votre foyer, demandez conseil à votre magasin de jardinage local.

Évitez de trop les arroser

Les besoins en eau des plantes intérieures varient d’une saison à l’autre. Durant l’hiver, elles requièrent beaucoup moins d’eau. Si vous ignorez ce fait, vous risquez de faire pourrir leurs racines, de ralentir leur croissance et de provoquer des moisissures.

Pour éviter de trop arroser vos plantes, vérifiez la terre à 2 pouces de profondeur : si elle est encore mouillée ou humide, n’arrosez pas la plante, mais si elle est sèche, arrosez-la. 

La première année, vous devriez vérifier la terre plus fréquemment afin de bien comprendre les besoins en arrosage de vos plantes. 

N’utilisez pas d’engrais

L’été est la saison de croissance, et l’hiver, celle du repos. Durant cette période, les plantes se mettent en dormance et conservent leur énergie. Les engrais vont à l’encontre de leur cycle naturel et les affaibliront.

Évitez les fenêtres froides, les bouches de ventilation et les courants d’air 

Les plantes peuvent facilement ressentir un stress si elles sont exposées à des changements environnementaux comme des fluctuations de température. 

Avant le premier gel, déplacez toutes les plantes qui se trouvent près d’une fenêtre vers un endroit plus chaud. Assurez-vous aussi de les tenir éloignées des bouches d’aération qui projettent de la chaleur ainsi que des courants d’air frisquets.

Lavez vos fenêtres

Des fenêtres propres maximisent l’exposition à la lumière, un élément essentiel aux plantes pendant les mois hivernaux plus courts et plus sombres. Souvenez-vous que les plantes intérieures ont besoin chaque jour de la lumière indirecte du soleil pour demeurer en santé.

Nettoyez vos plantes

Vos plantes ont aussi besoin de se laver. Essuyez soigneusement la poussière qui s’accumule sur les feuilles pour leur permettre de mieux absorber le peu de lumière qu’elles reçoivent pendant l’hiver.

Trois choses à faire avant l’arrivée du printemps

  • Taillez toutes les feuilles et les branches mortes
  • Pensez à rempoter vos plantes pour leur fournir un meilleur apport en nutriments
  • Donnez-leur un petit coup de pouce à l’aide d’un engrais biologique

Créer un jardin biologique intérieur peut vous apporter de la satisfaction de nombreuses manières. Non seulement il représente un passe-temps pour l’hiver, mais il vous aidera aussi à renforcer votre confiance en vous lorsque vous verrez vos plantes s’épanouir. De plus, si vous décidez de faire germer des semences de légumes pendant l’hiver, vous serez sur la bonne voie pour entretenir un jardin extérieur réussi et sain pendant l’été.

Back to blog arrow Back to All