${ cart.content.item_count } Cart
Close
Continue Shopping
Back to blog arrow Back to All Previous article arrow Produits biologiques : les listes... 7 trucs pour rester en... Next article arrow
Comment fabriquer du compost biologique Image Back to blog arrow Back to All

Comment fabriquer du compost biologique

Image par Pexels

En fabriquant du compost biologique, nous encourageons non seulement un mode de vie durable au sein de notre foyer, mais nous réduisons aussi la quantité de déchets qui se retrouvent au dépotoir et donc contribuent au réchauffement climatique.

Que vous soyez un jardinier amateur ou expert, un pro de la pelle ou un as des plates-bandes, le compost bio est la clé du succès de vos cultures!

Comment fabriquer du compost biologique

Deux choses sont à garder en tête : le récipient et les ingrédients.

1. Le récipient

Le récipient choisi doit être adapté à votre méthode de compostage bio. Certaines personnes préfèrent s’en passer et simplement ériger une pile d’éléments compostables. Très simple et économique, cette méthode comporte des risques, car laisser le compost à la merci des intempéries peut attirer des visiteurs indésirables comme les chiens, les serpents et les ratons-laveurs. Les vents violents peuvent emporter les éléments du haut de la pile, et la chaleur du soleil peut diminuer l’humidité du tas de compost. C’est sans compter l’odeur parfois putride et la vue peu esthétique d’un tas de déchets de tables qui se décomposent dans votre cour.

Heureusement, fabriquer votre propre récipient de compostage est possible en moins de 30 minutes avec un bac à déchets classique et l’aide de ce tutoriel tiré de The Happy Housewife. Vous pouvez aussi acheter un récipient du commerce – le choix est vaste. Veillez à choisir un bac avec au moins un côté stable pour supporter la pile de compost, lui donner une forme et en conserver l’humidité. Vous pouvez aussi le surélever pour le protéger des animaux fureteurs.

Pour composter rapidement dans un récipient sans devoir brasser la pile manuellement, le composteur rotatif est ce qu’il vous faut. Oui, il est plus dispendieux que les autres bacs, mais le compostage est rapide et facile grâce aux microorganismes qui pupulent à l’intérieur.

2. Vos ingrédients

Les ingrédients varient selon votre régime alimentaire et l’élevage d’animaux produisant du fumier comme les vaches, les chevaux et les lapins.

Généralement, le compost se compose de matière verte et brune. Les légumes, les fruits et les déchets de cour, le papier déchiqueté, le marc de café, et les coquilles d’œufs écrasées constituent la recette parfaite pour produire l’or noir.

La litière pour chat, la viande, le poisson, les os et les huiles de cuisine usées sont aussi compostables, mais prennent beaucoup plus de temps à se décomposer que les matières végétales. Selon l’espace à votre disposition, deux tas de compost séparés sont préférables si vous souhaitez composter des déchets d’origine animale.

Peu importe les ingrédients, l’humidité et la température doivent être au niveau parfait pour éviter la pourriture et la moisissure.

Observez votre compost lorsque vous le brasser pour voir s’il est imprégné d’eau ou sec – deux situations non désirables. S’il est trop mouillé, ajoutez-y de la terre biologique. S’il est trop sec, mettez un peu d’eau ou d’infusion de compost entre chaque nouvelle couche d’ingrédients. Veillez à ne pas détremper la pile.

Déchets à mettre dans votre compost bio :

  • Noyaux et pelures de fruits
  • Coquilles d’œufs écrasées et carton déchiré
  • Marc de café
  • Sachets de thé
  • Restes de table
  • Produits de papier, déchirés ou déchiquetés
  • Cheveux et fourrure
  • Contenu de l’aspirateur
  • Plantes vertes mortes (retirez les feuilles malades d’abord)

Et laissez la nature faire son tour de magie!

La transformation des déchets domestique en or noir est impressionnante, mais combien de travail cela réclame-t-il?

Évidemment, la quantité de travail nécessitée pour entretenir votre compost dépend de plusieurs facteurs, dont le type de récipient choisi et le choix de faire du compost durant toute l’année ou en saison.

Généralement, le compost doit être brassé chaque semaine ou toutes les deux semaines, à moins de former des étages avec les ingrédients et de laisser la nature agir.  Les tas de compost en étages prennent cependant plus de temps à former du terreau biologique que ceux qu’on aère régulièrement en les brassant.

Le travail total est aussi déterminé par la quantité de déchets à décomposer et la méthode choisie.

Pour certains ménages, le brassage récurrent avec une pelle n’est pas une option. Pour d’autres, c’est une manière intéressante de bouger un peu! Certaines personnes n’ont besoin que d’un petit récipient et de quelques vers pour laisser le compost se faire naturellement sans devoir intervenir. Peu importe la méthode choisie, le compost est une solution durable et écologique pour réduire la quantité de déchets que vous produisez. Le compostage est à votre portée, lancez-vous! 

Back to blog arrow Back to All