${ cart.content.item_count } Cart
Close
Continue Shopping
Back to blog arrow Back to All Previous article arrow Papiers à rouler 101 Que faire avec les résidus... Next article arrow
Comment éviter le « green out », ou surdose de cannabis Image Back to blog arrow Back to All

Comment éviter le « green out », ou surdose de cannabis

Tout le monde a un seuil différent lorsque vient le temps de consommer du cannabis. Si l'on consomme une quantité qui se situe sous ce seuil de THC, il est possible de profiter des nombreux bénéfices de cette plante ancienne, mais au-dessus de celui-ci, il y a risque de « green out » (surdose).

Personne n’est à l’abri d’un « green out », et il est facile de le reconnaître. Perte d’orientation, difficulté à parler, transpiration et mine pâle sont souvent des signes d’une surdose. Il est aussi possible de sentir que nos membres sont lourds ou de ressentir de la paranoïa, une accélération du rythme cardiaque et des étourdissements. Certains peuvent même avoir l’impression qu’ils vont tomber dans les pommes. Évidemment, ce ne sont pas là les effets désirés du cannabis.

Heureusement, suivre des conseils bien simples peut vous aider à éviter la surdose et à maximiser les effets positifs de la consommation de cannabis biologique. On ne le répétera jamais assez, il n’existe pas de seuil universel dans la consommation de THC. Il varie d’une personne à l’autre et selon différents facteurs comme la santé globale et la méthode de consommation du cannabis. Toutefois, les trucs pour réduire les risques de « green out » sont assez simples.

Optez pour la vaporisation plutôt que les produits comestibles et les concentrés

La vaporisation permet de consommer le cannabis tranquillement, de prendre des pauses et de graduellement évaluer les effets de la plante. Les produits comestibles (ou « edibles ») et les concentrés présentent plus de risques puisqu’il est plus difficile de contrôler la quantité consommée et le rythme.

Lorsque vous choisissez de consommer des produits comestibles ou des concentrés, assurez-vous de connaître la teneur en THC

Vous devriez toujours vérifier la quantité de THC contenu dans vos produits de cannabis. Vous pouvez trouver sur le marché des variétés à très forte concentration qui nécessitent une très faible dose pour obtenir des effets optimaux. Assurez-vous de toujours respecter la règle d’or ’ commencez doucement et allez-y graduellement par la suite. Choisissez des options à faible teneur en THC et ajustez la quantité en fonction des réactions de votre corps.

Évitez l’alcool à tout prix

Alcool et cannabis ne font pas bon ménage; c’est la recette parfaite pour un « green out ». D'une part, l’alcool semble amplifier les effets du THC. D'autre part, l’alcool réduit vos inhibitions et affecte votre jugement. Il est donc facile de trop consommer de cannabis et de s’en rendre compte seulement une fois en pleine surdose.

Prenez des pauses

Évitez de faire des séances de consommation trop longues. Il est préférable de consommer juste un peu de cannabis, de le laisser agir, de boire un peu d'eau, de bouger un peu, puis d’évaluer si vous avez besoin d’en consommer plus pour atteindre les effets désirés.

Ne faites pas des suppositions fondées sur vos expériences antérieures

C’est là une erreur bien commune. Nous avons tendance à penser que puisque nous avons consommé une telle quantité dans le passé, c’est correct de faire pareil aujourd’hui. Ça ne fonctionne pas comme ça. Bien qu’il puisse être vrai que vous développerez une certaine tolérance aux effets du THC avec le temps, ça ne veut pas dire que vous pouvez prédire une expérience future en fonction du passé. Pour réduire les risques au maximum, considérez chaque séance de consommation comme si c’était la première fois.

Back to blog arrow Back to All