${ cart.content.item_count } Cart
Close
Continue Shopping
Back to blog arrow Back to All Previous article arrow Qu’est-ce que le système endocannabinoïde... Pourquoi le printemps est la... Next article arrow
Ce que vous devez savoir sur l’agriculture biologique et les populations d’abeilles Image Back to blog arrow Back to All

Ce que vous devez savoir sur l’agriculture biologique et les populations d’abeilles

Les abeilles comptent parmi les pollinisateurs les plus importants, mais malheureusement des preuves scientifiques démontrent que leur existence est menacée par les pratiques d’agriculture conventionnelle.

Selon Greenpeace, nous vivons une crise de la pollinisation à l’échelle mondiale et une bonne partie du problème est liée à l’agriculture industrielle en raison de l’utilisation de plus en plus répandue de fertilisants, d’herbicides et d’insecticides aux effets néfastes pour la santé des pollinisateurs et de la disparition des habitats naturels et semi-naturels au niveau des champs, des exploitations et du paysage découlant des monocultures intensives.

Le déclin massif des populations d’abeilles sauvages et la chute des colonies d’abeilles entraînent une diminution de la sécurité alimentaire et une vulnérabilité accrue face aux conséquences des changements climatiques. Ces enjeux majeurs ont mené de nombreuses personnes à considérer comment l’agriculture biologique pourrait s’avérer un moyen efficace de sauver les abeilles. 

De récentes études ont démontré que l’agriculture biologique est une méthode viable pour gérer la santé des abeilles et pour stabiliser de nombreuses variétés de populations de pollinisateurs. Deux raisons soutiennent cette allégation. D’une part, l’agriculture biologique favorise l’équilibre de l’écosystème, ce qui mène à l’augmentation de la biodiversité florale contrairement à l’agriculture conventionnelle qui privilégie l’expansion des monocultures. D’autre part, l’agriculture biologique utilise très peu de pesticides et surtout pas les mêmes que ceux utilisés en agriculture conventionnelle. En effet, l’agriculture biologique évite l’utilisation de glyphosates et de néonicotinoïdes, deux pesticides dont les effets dangereux sur la santé des abeilles ont été prouvés et donc bannis par l’Union européenne.

Bien que des recherches aient soutenu sans toutefois apporter de preuves que les pesticides biologiques étaient aussi néfastes pour les pollinisateurs, il nous faut nous en tenir aux faits. Nous savons sans aucun doute que les pesticides et les monocultures intensives propres aux pratiques de l’agriculture conventionnelle contribuent directement à la problématique générale qui affecte la survie des populations de pollinisateurs. Par conséquent, de nombreuses organisations comme Bee the Cure, la Organic Soil Association et Friends of the Earth encouragent la réduction des pesticides et la mise en œuvre de pratiques agricoles écologiques, y compris des méthodes biologiques, pour aider à sauver les abeilles.

L’agriculture biologique prend soin des ressources de la terre en la rendant fertile et en la préparant à accueillir toute la biodiversité nécessaire à l’épanouissement des pollinisateurs et de la vie sauvage. Ce processus s’accompagne aussi d’une réduction de l’épandage intensif de produits chimiques. C’est bon pour l’environnement, pour la santé humaine et pour nos pollinisateurs si importants.

Back to blog arrow Back to All